NÂÂÂNDE!? LES TRIBULATIONS D’UNE JAPONAISE A PARIS de Eriko Nakamura


Une Japonaise installée en France dresse le portrait plein d’amour et d’effroi des Français au quotidien. Nââândé ! ? (Mais que se passe t-il ! ?) C’est la question que cette jeune femme, mariée à un Français depuis dix ans, continue de se poser chaque jour. Dans les transports, chez le médecin, dans un dîner en ville, à la campagne, sur la côte d’Azur, pour une cérémonie de mariage, lors des réveillons, face à un policier, une baby-sitter, sur un marché, dans des toilettes publiques ou dans un magasin de luxe. Eriko Nakamura fait le tour de nos façons d’être, en nous expliquant comment cela se passe chez elle. Pudeur, convention, raffinement poussé à l’extrême et volonté de ne pas se faire remarquer d’un côté. Individualisme, hédonisme et grande gueule de l’autre. La confrontation est nécessairement spectaculaire. Et les hallucinations quotidiennes. Le médecin ? La scène classique d’un généraliste recevant dans son cabinet et demandant immédiatement de vous déshabiller est plus qu’inconcevable au Japon : ce serait un scandale national, et le médecin comme le patient se feraient sans doute hara-kiri. La police ? À Tokyo, chaque Japonais sait que, s’il a le moindre petit souci comme oublier son portefeuille, il pourra toujours compter sur le policier de son secteur pour le dépanner. À Paris, Eriko essaye de se faire à l’idée que les policiers ne sont pas du tout à son service. Les toilettes ? Quand on a l’habitude, comme tous les Japonais, de s’asseoir sur des toilettes impeccables et high-tech avec musique d’ambiance, vaporisation de parfum, triple jet d’eau et air pulsé, nos toilettes publiques sont… Nââândé ! ? Pourtant, tout au long du livre on sent l’amour d’Eriko pour notre culture qui, malgré tous ses défauts, a l’extraordinaire avantage de donner à chacun, et surtout aux femmes, la capacité de se réaliser.

167 pages
Editions Nil
1 mars 2012
16€15

Avant toute chose, je précise que je possède non pas le livre, mais la version ebook de ce livre. Le prix indiqué au dessus est celui du broché ;)

J’ai lu, il y a quelques temps, la série des God save… (la France/Français/Françaises) et si j’avais passé un agréable moment, je trouvais l’auteur un peu excessif dans ses constatations, l’Angleterre et la France n’étant pas, pour moi, assez éloignées dans leur fonctionnement pour justifier un livre sur le choc d’un expatrié.

Et puis, il y a quelques jours, j’ai découvert ce livre sur Club de Lecture. Déjà plus intéressant, car m’intéressant à la culture japonaise, j’imaginais très bien le choc que pourrait ressentir une japonaise en France.
Et effectivement, on découvre ici, avec beaucoup d’amour et de dérision un choc des cultures.

L’auteur, Eriko Nakamura, est une japonaise qui s’est mariée avec un français et qui explique les chocs ressentis face à des situations qui semblent pour nous normales.
Du retard systématiques sans excuses de certains aux diners qui tournent à la rixe politique en passant par la médecine et les grands magasins, elle nous dit tout.

Ce qui est d’ailleurs particulièrement intéressant, de cet ouvrage, c’est que l’auteur, à contrario de Stephen Clarke, nous explique le pourquoi de son étonnement et nous donne son point de vue de japonaise. Et j’avoue que, pourtant française et parisienne d’origine, j’ai souvent été d’accord avec elle sur cette France un peu égocentrique qu’elle dépeint s’en vraiment s’en rendre compte!
Comme elle, je ne comprend pas les gens qui sont en retard et qui ne préviennent pas, voir ne s’excuse pas. Comme elle, je déteste arriver en retard quelque part, ce qui est pour moi un manque de respect envers mes hôtes.
Je me suis beaucoup retrouvée dans ces constatations et ses réactions, et j’ai bien souvent pensé : « Ha la la, qu’est ce que c’est bien, le Japon!!! »

Car là-bas, on cultive le goût du travail et de la motivation, mais plus encore, le goût de la collectivité. Quand, à la lecture de ce livre, on apprend que là-bas, un policier pourrait vous dépanner d’une course de taxi ou que les administrations se mettraient en quatre pour vous offrir le meilleur, je dis chapeau! Elle explique d’ailleurs que les administrations publiques se veulent, comme leurs noms l’indiquent, publiques. Et pour cela, feront le maximum pour les usagers.
Ou que jamais un vendeur ne vous snobera, et fera tout, au contraire, pour vous satisfaire!

Je ne dis pas que le Japon est The Pays qu’il faut prendre en exemple. Mais j’ai lu quelques petites choses qu’il serait bon de prendre en exemple!

En tous cas, ce livre m’aura permis une chose : rendre encore plus vive mon envie de découvrir ce pays qu’est le Japon!

  • Twitter
  • del.icio.us
  • Digg
  • Facebook
  • Technorati
  • Reddit
  • Yahoo Buzz
  • StumbleUpon

Vous aimerez peut-être:

2 Responses to “NÂÂÂNDE!? LES TRIBULATIONS D’UNE JAPONAISE A PARIS de Eriko Nakamura”

  1. Akialam Says:

    Un livre que je n’ai pas acheté au salon du livre pour cause de budget prévisionnel dépassé. Je commence à m’en mordre les doigts au vu des quelques articles élogieux que je vois fleurir un peu partout sur Internet…

  2. La bibliothèque de vany » Blog Archive » Bilan de mars 2012 Says:

    […] pat @ NON CONSENTANTE de Céline Robert …Anne Sophie @ NON CONSENTANTE de Céline …lilu @ LE POUVOIR DES SIX (T.2) de Pitta …Akialam @ NÂÂÂNDE!? LES TRIBULATIONS … […]

Leave a Reply